Navigation – Plan du site

Dernier numéro en ligne
12 | 2014
Perméabilité des frontières entre l’ordinaire et le spécialisé dans les genres et les discours

Permeability of boundaries between ordinary and specialized genres and discourse
Sous la direction de Florimond Rakotonoelina

Comment déterminer la part d’ordinaire et de spécialisé dans les textes, les discours et les genres ? Comment fonctionnent les phénomènes d’hybridations discursives ? Ce sont ces questions auxquelles se proposent de répondre les articles de ce numéro. Basés sur des descriptions de corpus issus de l’internet (webforums mis en place par les journaux en ligne et pages web de formation), d’interactions (entre professionnels et usagers d’une part, et entre des apprenants d’une langue étrangère d’autre part) et d’écrits professionnels ou disciplinaires (rapports, comptes rendus, manuels d’enseignement, etc.), ils montrent, selon les genres abordés, comment l’ordinaire et le spécialisé s’enchevêtrent : par une mise en cause du discours journalistique par l’internaute, par une imprégnation réciproque du discours de l’autre entre professionnels et usagers, par l’élaboration d’un même discours destiné à des lectorats différents, par la construction de discours de formation dont le « dire de faire » est articulé sur des « savoirs », par le sentiment de ce qui constituerait la norme pour les locuteurs d’une langue ou par l’enseignement en langue étrangère d’une spécialité. C’est à partir de ces situations que sont analysées les évolutions, les ambivalences et les symbioses discursives.